Je me lance dans un chalenge… Poster au moins une fois par semaine sur ce blog. Est-ce-que je vais tenir le rythme?

Je commence donc par poster un très très vieux projet de mes années d’architecture intérieure. S’il est très vieux et un peu maladroit dans sa représentation, c’est un projet qui m’avait beaucoup plu et qui me plait encore. Certainement car le sujet était une librairie dans un musée et que j’adore les endroits remplis de livres.

Pour faire court, il s’agit de la librairie du musée d’Art Contemporain de Vitry-sur-Seine, à l’époque encore en travaux. La librairie donne sur les jardins et dans le hall d’entrée. Sur deux niveaux, elle est séparée en deux par un mur de béton porteur. Il s’agissait entre autre de rendre cette librairie visible puisque c’est un lieu de commerce, et de relier les deux espaces séparés. J’ai tenté de répondre à ces problèmes en créant une grande paroi de béton blanc courbe.

Par sa couleur, elle s’harmonise avec le reste de l’architecture du musée. Par ses formes arrondies elle vient se démarquer de l’apparence rigide du reste du bâtiment. La paroi sert à la fois à structurer l’espace intérieur de la librairie en reliant les deux parties, mais également d’appel pour les visiteurs et de mobilier pour présenter les médias. Elle se développe sur les deux étages et guide les clients au niveau supérieur grâce à une rampe.

Niveau supérieur

Il faut également préciser que les plans ont été tracés et mis en couleur à la main… ce que je n’ai plus fait depuis. Si cette technique n’est presque plus utilisée aujourd’hui à cause du temps qu’elle demande et de sa faible flexibilité, je trouve qu’elle donne une belle sensibilité aux projets et aux rendus, ce qui manque cruellement à l’heure du tout numérique.

Coupe A-A’

Coupe B-B’

Publicités